Platinum Collection est une Société née de l’ensemble des expériences de ses membres, qu’ils soient associés, ou collaborateurs. Nos racines nous viennent d’un passé suffisamment loin pour pouvoir garantir une compétence et une professionnalité dans un secteur malheureusement trop souvent maltraité par des contingences économiques internationales, souvent inadéquates ainsi que, parfois, une faible préparation de la part de certains opérateurs improvisés et sans trop de scrupules.
Notre opérativité se partage essentiellement en deux secteurs, parfaitement complémentaires : éditorial, qui par le moyen d’un instrument à prévalence sur papier véhicule avec l’élégance et le style dus au secteur auquel nous travaillons l’image de chaque artiste ainsi que leur produit, les œuvres, qu’elles soient traditionnelles pour le style ou pour la technique, ou bien plus conceptuels et d’avant-garde. Notre autre secteur est celui expositif, avec lequel nous amenons directement au bénéficiaire les œuvres des artistes qui collaborent avec notre structure.
Déjà à partir des premières années d’activité nous avons choisi de nous adresser aux marchés internationaux, dans le sens que nous vérifions, de façon objective, un plus ample intérêt envers les artistes italiens en France ou en Angleterre, ainsi que nous retrouvons un très grand intérêt envers les artistes espagnols ou allemands justement dans nos villes d’art italiennes. Peut-être que cela ne semblera qu’un lieu commun, mais un artiste qui veuille obtenir son propre espace, aussi bien culturel que sur le marché, le trouvera plus facilement dans un Pays qui n’est pas le sien, probablement à cause d’une majeure objectivité et de l’absence de préjugés de clocher très enracinés dans ce secteur.

Pendant les vingt dernières années notre expérience s’est dénouée voyant de plus en plus l’unification d’une Europe aux racines si différentes Pays par Pays, tradition par tradition, jusqu’à arriver, aujourd’hui, à des peurs très communes de Nord à Sud et de Ouest à Est, pour des dangers économiques, culturels ou même climatiques.

Aujourd’hui, bien entendu, il est absurde pour un artiste d’avoir du succès à Romeo u à Milan sans passer par Londres ou par Paris, les gens se bougent de plus en plus, ainsi que les intérêts culturels, et l’Europe est en train de devenir une unique et énorme zone d’exploitation.

Luciano Massarelli

En 1996 notre publication en cinq langues semblait inutilement exagérée, mais aujourd’hui nous pouvons tranquillement dire qu’elle a seulement anticipé les temps, ainsi que nos expositions à

  • Madrid, à l’Instituto Egipcio
  • Francfort-sur-le-Main, à la Galerie Raphael 12
  • Londres, Chocolate Factory
  • Paris, Espace Kiron
  • Milan, Palais du Sénat
ne sont autre qu’un instrument de plus en plus indispensable de visibilité, de divulgation culturelle pour la recherche de nouveaux marchés de l’art contemporain.

Inauguration d’une exposition d’art italien à Bruxelles – espace Moselle

Conversation agréable sur l’art avec Vittorio Sgarbi